Actualités

22 juin 2016

Plein feu sur la maison plain-pied !

plain pied

Lorsque l’on décide de faire construire son logement, une question revient souvent : pourquoi ne pas tenter la maison plain-pied plutôt qu’une maison à étages ? Le confort et la simplicité de ce genre de maison attirent énormément. Mais au-delà des qualités propres, et nombreuses, de la maison plain-pied, c’est bien souvent la situation du terrain qui fera finalement pencher la balance…

Espace, volume, commodité. Ces trois mots, en forme de devise, résument bien l’esprit général de la maison de plain pied. La notion d’espace est indéniablement celle qui vient tout de suite à l’esprit : située sur un niveau, la maison de plain-pied est le prolongement de l’extérieur et du jardin, et offre une perspective globale. On y profite partout de la vue sur le terrain, sur la terrasse ou un patio, ce qui donne une impression de profondeur.

L’espace optimisé

Parce qu’il n’y a pas d’escalier, la maison plain-pied permet d’optimiser l’espace et offre par conséquent des volumes avantageux. Les couples sans enfants peuvent se permettre d’ouvrir les pièces et de vivre sans murs, sans contraintes. Les couples avec enfants, surtout en bas âge, apprécieront de pouvoir garder un œil sur une progéniture forcément remuante. Pour les parents, comme pour les seniors, la vie sans escalier est un confort inestimable.

La maison plain-pied est également commode et les possibilités d’aménagement presque infinies. Sans encombrements, sans couloirs, la maison laisse libre court à toutes les idées, toutes les envies. Enfin, la simplicité des formes se répercute à l’entretien : celui-ci est facile, que se soit à l’intérieur ou au niveau des façades…

Pour le plain-pied, attention à la pente

Néanmoins, avec le plain-pied, il y a un élément à prendre en compte : la pente ! Un terrain en pente ne va pas empêcher la construction d’une maison plain-pied, mais il va obliger à effectuer certains ajustements en fonction du dénivelé. Des solution existent pour compenser la pente, comme créer un vide sanitaire ou jouer sur l’architecture globale de la maison (garage semi-enterré par exemple). Mais, dans ces cas-là, il faut veiller aux surcoûts.

Mais derrière les chiffres, reste un argument béton : puisque la maison plain-pied fait aujourd’hui l’unanimité, l’éventuelle revente de bien n’en sera que facilitée. Voilà un facteur à ne surtout pas négliger…