Les effets du Covid 19 sur la construction de maisons individuelles en Bretagne

Depuis plus d’un an maintenant la crise du Covid 19 a bouleversé notre quotidien en impactant notre vie privée comme notre vie professionnelle. Les longues semaines de confinement en appartement et le développement du télétravail auraient tendance à inciter de nombreux citadins à quitter les métropoles à la recherche d’une maison avec jardin.
Qu’en est-il exactement et quelles sont les conséquences de cette crise sanitaire sur la demande et l’activité de construction de maisons individuelles neuves en Bretagne et Loire-Atlantique ?

Le double effet du Covid 19 sur l’immobilier en Bretagne

Dans son édition du 17 Avril, le quotidien LE TELEGRAMME titrait à la une « Immobilier : les prix flambent en Bretagne », en constatant que sur l’année 2020, les prix des appartements (neufs et anciens) des maisons anciennes et des terrains continuaient à grimper et que les transactions immobilières avaient été importantes, malgré la crise sanitaire. L’article précisait que, sans surprise, cette forte demande s’était faite principalement sentir sur le littoral breton, mais que des zones moins demandées jusqu’à présent, avaient également vu leurs prix de vente augmenter.
Contrairement au bruit ayant circulé, d’une arrivée en masse d’acquéreurs issus d’autres régions, les acheteurs de biens immobiliers dans notre région restent majoritairement bretons à 80%. « L’invasion » des acheteurs arrivés d’Ille de France dès le premier déconfinement semble donc très exagérée… En 2020 la part des acquéreurs franciliens a toutefois progressé de +7%, avec un intérêt particulier pour l’achat d’une maison individuelle.

Maison individuelle gamme Prestige

Maison individuelle gamme PrestigeMaisons de l’Avenir

Damien RUAUD Président du Conseil régional des notaires de Bretagne, confirme dans son bilan de l’année 2020, le dynamisme du marché de l’immobilier en Bretagne. Sur le marché de la maison individuelle, les demandes de « maison avec jardin » sont effectivement très nombreuses, avec une évolution des critères qualitatifs de construction et d’équipement. Les acquéreurs recherchent de l’espace à l’intérieur comme à l’extérieur, et la performance des réseaux de télécommunication devient un nouveau critère dans leur choix.

L’évolution de la construction de logement neuf au niveau national en 2020

Le Pôle Habitat de la Fédération Française du Bâtiment a présenté en février dernier, son bilan pour l’année 2020. Comme l’ensemble des secteurs économiques, le secteur du bâtiment a subit la crise sanitaire. Au niveau national le nombre de permis de construire attribué a baissé de 14,7 %. Cette chute de la construction neuve liée la crise liée au Covid-19 a notamment été enregistrée lors du premier confinement. Pendant les semaines de confinement, l’impossibilité de se déplacer a fortement freiné l’instruction et la délivrance des permis de construire.
Cette baisse au niveau national, a principalement touché le logement collectif (nombre de ventes en baisse de 24.2%) et l’individuel groupé (baisse de 22%). La construction neuve en individuel diffus s’en sort mieux avec une baisse limitée à 8.5%, prouvant que la maison individuelle « logement familial par excellence », reste bien l’objet d’une demande soutenue.

Si les conséquences varient selon le type de produit immobilier, elles varient également en fonction des régions. Au niveau national la moitié des régions enregistre un recul d’au moins 10 %, en particulier dans le Sud-Est. Sur la même période d’autres régions voyaient leur activité progresser. Ainsi la Normandie et la Bretagne ont vu le nombre de constructions neuves progresser, avec respectivement +2,5 % et +0,8 % d’augmentation.

Les effets de la crise du Covid sur l’immobilier en Bretagne et Loire-Atlantique

Dans le BAROMÈTRE DE L’IMMOBILIER publié par les notaires bretons, il est constaté que, tous produits confondus (appartement ancien et neuf, maison neuve et ancienne, terrain à bâtir), la baisse constatée en 2020 en Bretagne est principalement due à un déficit d’offres (notamment sur le littoral et dans les agglomérations) plus qu’à la crise sanitaire elle-même. La baisse des transactions constatée début 2020 pendant les mois de déconfinement, a été suivie par une augmentions qui a permis de rattraper le retard. Résultat, l’année 2020 s’est achevée avec une baisse du volume par rapport à 2019, mais avec un nombre de transactions qui est resté élevé.

Cette pression de la demande immobilière en Bretagne continue à provoquer une augmentation des prix, en particulier dans les métropoles de Rennes, Nantes ou Brest comme sur le littoral où il n’est pas rare de constater des hausses supérieures à 10% voire 15%.
L’Ille et Vilaine et la Loire-Atlantique restent les départements leader, mais le Finistère progresse fortement, avec une hausse des prix des terrains pour les constructions neuves. On enregistre également la hausse du prix de terrains à bâtir sur le littoral des Côtes d‘Armor (Côte de Granit rose et Côte d’émeraude).

A titre indicatif voici l’évolution des prix moyens des terrains à bâtir à l’échelle du département pour l’année 2020 :

  • Loire-Atlantique : +9.2 %
  • Finistère : +5.4 %
  • Ille et Vilaine : +3.5 %
  • Côtes d’Armor : pas de changements
  • Morbihan : -3.5 %

La construction neuve de logements en Bretagne en 2020 et au 1er trimestre 2021

L’évolution des logements autorisés en Bretagne

Sur la période du premier trimestre 2021, les nouveaux permis délivrés pour la construction des logements individuels progressent de + 11,8 % de janvier à mars.

La répartition des logements autorisés par commune cumulés sur l’année 2020 nous donne une idée de la localisation des projets de constructions en neuf. Un logement autorisé est un logement, pas encore réalisé, qui entre dans le cadre d’un dossier de permis de construire ayant reçu un avis favorable. Ces logements autorisés se concentrent principalement autour de Rennes et Saint Malo pour l’Ille et Vilaine, Vannes et Lorient pour le Morbihan, Saint Brieuc pour les Côtes d’Armor, Quimper et Brest pour le Finistère.

La construction neuve à fin mars 2021

Au premier trimestre 2021, la construction neuve progresse également, plus de 6 600 logements sont mis en chantier en Bretagne, soit une augmentation de + 21 % par rapport à la même période de l’année passée. Cette hausse concerne aussi bien les logements collectifs et en résidence (+ 18,2 %) que les mises en chantier de logements individuels (+ 23,3 %). Si on compare sur un an (avril 2020 à mars 2021) on constate que les mises en chantier de logements ont augmenté de 11,5 % en Bretagne alors qu’elles ont diminué de 3,7 % en France. Ceci met bien en évidence la vitalité de l’activité sur notre région.

Programme Maisons le l’Avenir City Domagné (35)

Évolution de janvier à fin mars 2021 des mises en chantier sur 3 mois (sources DREAL Bretagne)

La vente de maisons individuelles en contrat CCMI

Les ventes des constructeurs de maisons individuelles en Contrat de Construction de Maison Individuelle CCMI (Cmistes) affichent une hausse de 4,3 % en glissement annuel sur trois mois à fin janvier 2021. La progression ressort même à 10,9 % en janvier 2021 par rapport à janvier 2020.

Sur la carte de la répartition des ventes de logements neuf en individuel diffus (hors lotissement), en glissement annuel sur trois mois à fin janvier 2021, on constate bien que la Bretagne et les Pays de la Loire font partie des régions qui voient leurs ventes de logements individuels neufs progresser.

 

Nos garanties constructeur

UNE MAISON 100% PERSONNALISÉE

Définir un style architectural (contemporain, moderne, traditionnel) et un plan adapté à votre mode de vie pour mettre en lumière votre projet de construction, tel est notre quotidien !

SERVICE 3 EN 1

Nos conseillers habitat vous accompagnent tout au long de votre projet : Terrain – Maison - Financement, afin de garantir sa réussite et de satisfaire vos exigences !

PLUS DE 67 ANS D'EXPÉRIENCE

Maisons de l’Avenir inspire confiance et sérénité, c’est sans doute à cause de sa longue expérience : + de 67 ans de constructions de maisons individuelles, c’est un vrai gage de qualité !