Actualités

20 fév 2018

Bâti Activ : la maison du futur, c’est maintenant !

mdla-171222-pavillondauray-def-3

Après le succès de sa maison super isolée Bâti Passiv, Maisons de l’Avenir vous propose un produit qui préfigure déjà l’habitat de demain : la Maison Bâti Activ est d’ores et déjà disponible à la vente. Le point sur cette maison saine, productive, autonome.

Prendre le contrôle de son budget énergétique sur trente ans, c’est désormais possible avec Maisons de l’avenir, qui lance une maison qui s’adapte autant aux goûts de son propriétaire qu’au climat et qui est active de jour comme de nuit !

Produire son énergie verte

Bâti Activ propose à ses futurs habitants de passer à 0€ de dépenses énergétiques grâce à des panneaux photovoltaïques déployés sur la toiture. Un dispositif rendu possible grâce à l’expertise de l’entreprise Terre Solaire, spécialiste engagé dans les énergies vertes depuis plus de 10 ans. Avec une moyenne de 44m2 de panneaux qui produisent annuellement 7 670 kWh, la maison solaire produit plus d’énergie qu’elle n’en consomme !

Une isolation béton

En se basant sur les techniques éprouvées de la Bâti Passiv, la maison Bâti Activ est surisolée du sol au plafond. Chaque pièce et chaque ouverture sont disposées intelligemment et même le garage a son rôle à jouer. L’exposition de la maison permet de mettre à profit le moindre rayon de soleil pour apporter chaleur et lumière dans les pièces de vie.

Saine, la maison Bâti Activ respire

Bati Activ bénéficie d‘un système de ventilation purifiante innovant, développé spécialement par l’entreprise NeoVentil. La VMI Purevent prend l’air extérieur, le filtre avant de l’introduire dans les pièces de vie. Selon la température extérieure, elle chauffe l’air entrant dans la maison ou rafraîchit lors des chaudes nuits d’été. L’air pollué est évacué en continu par les pièces humides (cuisine, salle de bain, WC. .. }, emportant avec lui l’excès d’humidité. Résultat : la maison Bâti Activ dépasse même les exigences de la réglementation énergétique 2020 en termes de santé publique.


Architecte DPLG : Sandrine Capitaine
https://latelier1point1.com/